Le réalisateur documentaire britannique Brian Hill est originaire de Rochdale, une petite ville industrielle du nord de l'Angleterre. Il a fait des études de sociologie à l'université de Leicester et a travaillé plusieurs années comme journaliste et comme assistant social, avant d'obtenir un premier contrat avec la BBC, à l'âge de 31 ans. Il fonde sa propre compagnie de production en 1997, est lauréat de six nominations au BAFTA et produit et réalise plus de cinquante documentaires. Hill est aujourd'hui directeur administratif de Century Films.

drinking

Drinking for England ("Boire pour l'Angleterre"), le film prochainement proposé au public par le Forurn israélien des réalisateurs documentaires, a été réalisé en 1998 et a reçu les premiers prix de le Royal Television Society et de la MIND National Media Awards.

La consommation abusive de l'alcool est à la tête des grands problèmes sociaux de la Grande- Bretagne. Cette drogue légale, pratiquée par toutes les classes et par toutes les générations, ne connaît aucune barrière, ni sociale ni économique.
Là où la plupart des documentaristes traitant de ce sujet en Angleterre adoptent un ton moralisateur, le réalisateur Brian Hill, refusant le carcan des conventions et outrepassant les limites connues de la narration documentaire, opte pour le mode lyrique.

drinking2

L'idée originale et novatrice du film est d'interviewer les personnes et de réécrire leurs réponses en vers, puis de les leur faire lire devant la caméra, de manière à ce qu'ils racontent leurs histoires en langage poétique.

Le célèbre poète anglais Simon Armitage s'est associé à Brian Hill pour la versification des textes. Il a travaillé sur la base d'enregistrements audio et de documents écrits et visuels, au préalable du tournage, pour créer les poèmes récités par les personnes interviewées.

drinking3

pendant le processus de la réalisation, Brian Hill s'est rendu compte que deux de ses sujets savaient chanter et a décidé de mettre leurs monologues en musique. Le réalisateur est devenu ainsi le pionnier du documentaire musical, genre qu'il a réutilisé et enrichi par la suite dans plusieurs autres de ses productions.

Le propos de ce choix narratif se situe au-delà de l'originalité de style. Si Brian Hill a demandé à ses sujets alcooliques de chanter leurs histoires, c'est pour abattre les a priori du spectateur et lui montrer que chaque individu, quel qu'il soit, peut être possesseur et acteur d'un talent qui dépasse sa propre situation dramatique.

drinking4

En les exposant ainsi, le réalisateur touche à la vulnérabilité de ses personnages, réclamant leur courage et abandonnant ainsi l'optique statistique et strictement observatrice pour atteindre l'intimité profonde de chacun d'entre eux.

Denis, un retraité de Norfolk qui pratique la routine journalière du Gin Tonic, accuse, dans le film, le mauvais vin de table d'être la source principale des problèmes d'alcoolisme en Angleterre et réclame la révision des lois concernant la conduite en état d'ivresse, pour les consommateurs d'alcool expérimentés dont il fait partie.

Jane, une mère célibataire quotidiennement dépendante du sherry, déplore son alcoolisme qui entrave sa relation de mère avec son petit garçon.

Ces personnages deviennent, par le truchement de la métamorphose artistique que leur a imposée le réalisateur, des chanteurs, des acteurs, des orateurs.

Le film de Brian Hill, parce qu'il est chanté plutôt que raconté, force l'écoute et l'attention de manière quai dérangeante, pour le spectateur, sur les individus plutôt que sur le groupe social qu'il représente, classé et étiqueté par avance dans les esprits. Lors de sa toute première diffusion sur la e aine BBC en 1998, il a défrayé la chronique nationale et remporté la faveur enthousiaste et partagée du public et de la critique.

Drinking for England est le deuxième documentaire de la série des "perles rares" du club culturel du forum, qui fête son septième anniversaire cette année.

Le club culturel, parrainé par la fondation Rabinovitch, est l'un des projets phares du forum israélien des réalisateurs documentaires.

Drinking for England, un documentaire de Brian Hill, réalisé en 1998. Vendredi 16 février 2007, à 14 _ h à la cinémathèque de Tel-Aviv. Mardi 20 février 2007, à 20 h, à la cinémathèque de Jérusalem.

Sandrine Bendavid (Jerusalem Post Edition Française, février 2007)